maandag 22 oktober 2012

Le poulet à cou nu et sans bec




Un poulet de Saint Sever est plein de surprises. Au moins à la fin.
Au début on est ignorant quand on commence à préparer la poule pour en faire un bon bouillon.
Après avoir  tremper la grosse poule en entier dans l'eau bouillante avec une carotte, un oignon, du gros sel marin, un peu de célerie, une feuille de laurier et du poivre frais moudré,  je me régale pendant quelques heures au bouillon de poule mijotant dans le chaudron et des odeurs délicieuces qui s'échappent.
Et voilà le temps que je laisse égouter la poule dans une passoire, jusque là rien de louche.
C'est que quand je démare mon boulot préféré: enlever la chair des os et que j'enlève le cou que j' aperçois la tête de la pauvre bête, sans bec! En plus le foie, l'estomac, les poumons...tout très bon!
Et comme faisait ma maman, je prends soin de l'os de la poitrine (à droite sur la photo), qui ne peut pas se casser.
J'attends quelqu'un pour offrir l'autre bout de l'os bipède et au moment convenu on le craque ensemble.
Celui qui a le plus long bout peut s'imaginer un voeu...



Les volailles fermières St Sever sont une nouvelle fois à l'honneur au Concours Général Agricole !
Les cuisses et les filets de poulet Bio ont emporté la médaille d'or, et le filet de poulet jaune label rouge s'est vu décerner la médaille de bronze.
Ces distinctions soulignent la qualité des volailles St Sever ; à déguster sans modération !

Geen opmerkingen:

Een reactie plaatsen